La formation
robotique mobile
de l’ISEN Lille

La robotique mobile est l’un de nos 10 domaines de professionnalisation à découvrir en 4e et 5e années de formation à l’ISEN Lille. Les robots vous interpellent et vous fascinent ? Si c’est le cas, vous trouverez dans notre école d’ingénieurs l’une des meilleures formations de France dans le domaine. Une spécialisation poussée, la découverte des nombreux métiers et compétences de la robotique (programmation, automatique, intelligence artificielle…) et de nombreuses expérimentations et projets à vivre : n’hésitez plus. Rejoignez la tribu !

Qu’est-ce que la robotique mobile ?

La robotique est un domaine pluridisciplinaire qui mobilise des compétences en électronique, informatique, intelligence artificielle, automatique, mécanique… Un robot mobile est donc une machine équipée de capacités d’analyse, de décision et d’action qui lui permettent de se déplacer de manière autonome dans son environnement pour effectuer une tâche précise.

Dans notre domaine de professionnalisation Robotique mobile, nous dotons évidemment nos étudiants des compétences techniques nécessaires à la conception de systèmes robotisés. En parallèle, notre formation permet de développer leurs compétences humaines et managériales, pour en faire des professionnels complets, dès la sortie de notre école avec leur diplôme d’ingénieur en poche.

Le programme robotique mobile de l’ISEN Lille

Plus précisément, voilà les points et les enseignements que nous abordons en 4e et 5e années de notre cycle d’ingénieurs, dans le domaine de professionnalisation robotique mobile.

Comprendre et définir les spécifications de systèmes robotisés.

Avec nos étudiants en robotique mobile, comme avec tous les autres d’ailleurs, nous allons au plus profond de la complexité, pour leur permettre de comprendre au mieux les enjeux et contraintes techniques pesant sur les systèmes robotisés. Et faire d’eux des techniciens à la pointe de leur spécialité :

  • Architecture hardware et software d’un robot
  • Spécification des briques élémentaires du robot : mécanique, motorisation, alimentation, capteurs, communication avec l’environnement, communication avec le systèmes embarqué...
  • Spécification des tâches haut niveau : stratégie de navigation (intelligence artificielle), perception, localisation, planification et suivi de trajectoire, interface Homme-Machine, connexion à l’environnement (Cloud, IoT, autres robots …)
  • De la conception à la gestion de projet

    Dans tous les secteurs, la spécialisation des métiers et le caractère pluridisciplinaire des équipes-projets va grandissant. En robotique mobile, c’est également le cas, avec de nombreuses compétences à agencer pour mener à projet à son terme.
    À l’ISEN Lille, nous considérons qu’il est fondamental de développer aussi les compétences humaines, organisationnelles et managériales de nos étudiants.
    À l’ISEN Lille, dans tous nos domaines de professionnalisation et formations, nous demandons à nos étudiants de mener des projets concrets en équipe, de manière rigoureuse et en documentant scientifiquement leurs résultats. À nos étudiants en robotique mobile, nous leur demandons rien de moins que de fabriquer un robot capable de réaliser une tâche précise (hardware, software bas niveau, intelligence du robot, IHM, service connecté).
    Une bonne façon d’appliquer les enseignements théoriques, dans une logique pluridisciplinaire, et de défendre leurs résultats auprès de leurs professeurs encadrants.
    Hautement spécialisé, l’ingénieur en robotique mobile doit aussi savoir être pédagogue et être capable, très concrètement, de s’appuyer sur des expertises diverses, parfois en dehors de sa propre entreprise.
    0  min
    la durée mise par un robot pour désinfecter une salle d’hôpital.
    0  pays
    se partagent 80 % des ventes de robots : Chine, Japon, Corée du Sud, Etats-Unis, Allemagne.
    0  %
    de la production d’une voiture est automatisée.
    0  %
    de tous les emplois actuels seront automatisés en 2099

    Les (nombreux) domaines de la robotique mobile

    Dans l’industrie, le retail, dans la santé, au service des personnes en situation de handicap, nombreux sont les domaines à miser sur les robots pour faciliter la vie de leurs employés, diminuer la pénibilité de leurs tâches, automatiser des process, ou encore améliorer la qualité de vie des patients… Découvrez quelques domaines d’application de la robotique mobile, un secteur qui a de l’avenir.

    Flexibilité, gains de productivité, diminution des risques et des troubles liés à la réalisation de tâches répétitives : nombreuses sont les promesses faites par la robotique moderne à l’industrie, laquelle a bien évolué depuis les années 1960 et l’arrivée des bras articulés dans les chaînes de production automobile.
    En robotique médicale, c’est la précision et la dextérité des robots qui a d’abord attiré l’attention des professionnels du secteur. Désinfection des salles d’opération, chirurgie à distance, robots capables de corriger certains handicaps, d’apporter une présence et un réconfort aux personnes atteintes de pathologies neurodégénératives : les possibilités de la robotique appliquée à la santé semblent infinies.
    Entre le très à la mode “aspirateur-robot”, le robot qui range tout dans la maison, qui lave les vitres, ou celui qui apporte juste une présence aux personnes seules, la robotique a trouvé dans notre habitat un extraordinaire terrain de jeux, allant des innovations des plus utiles au plus loufoques. Mais dans tous les cas, avec un engouement certain de la part des consommateurs pour ces nouveaux assistants du quotidien.
    En matière d’exploration, les robots sont utilisés de longue date pour permettre l’évitement de risques humains, ou aller plus loin, plus profond, plus haut que ne pourraient le faire des hommes. Dans le domaine militaire, ils sont par exemple utilisés pour détecter des armes chimiques, désamorcer des bombes, en tant qu’engins de rapatriement de troupes ou encore comme armes à feu téléguidées.

    De la pratique possible dès la première année

    Le cycle prépa généraliste de l’ISEN Lille propose aux étudiants de première année, en cycle préparatoire généraliste, le suivi d’une option robotique, qui offre de nombreux avantages à ceux qui souhaitent orienter au plus vite leurs études vers cette spécialité :


  • Un parrainage par des étudiants de 3ème année
  • Un encadrement par des enseignants-chercheurs
  • Un apprentissage progressif et très concret
  • La construction de votre propre robot à la fin du parcours robotique
  • La présentation de vos réalisation lors d’évènements divers
  • La participation au Maker Faire de Lille

  • Découvrez la prépa générale de l'ISEN Lille

    Le programme de la formation en robotique

    La découverte du domaine robotique.
    Grâce à un projet, vous vous initiez à la robotique en programmant les robots mobiles (Robotino, etc) des robots industriels (ABB, FANUC, KUKA, etc.) et des robots humanoïdes (NAO, Pepper). Cette programmation ludique, simple s'effectue à l'aide d'outils dotés d'interface graphique permettant de programmer les robots.

    Introduction à la robotique mobile
    Par différents modules (Systèmes robotisés intelligents, Prototypage rapide, Stratégie de navigation des systèmes robotisés) les robots sont appréhendés et étudiés profondément : conception de la partie mécanique, différents composants, capteurs, actionneurs, carte électronique, alimentation, éléments de perception, de localisation, stratégie de navigation, intelligence. À ce stade, chaque étudiant acquiert l’ensemble des connaissances et compétences pour concevoir entièrement de manière autonome un robot. .


    Robotique avancée

    Lors de la dernière année, l’ensemble des modules est dispensé autour d’un grand projet de robotique. Le challenge ici, c’est d’appliquer les connaissances et compétences déjà acquises en lors de l’année précédente. l’objectif consiste en la conception d’un robot ou un système robotisé autonome. Retrouvez ci-dessous la vidéo de présentation du projet de l’année scolaire 2019-2020.

    Création d’un robot autonome et mobile

    En 2020, un groupe d’étudiants en robotique mobile de l’ISEN Lille a créé un robot autonome et mobile, à vocation industrielle.

    Découvrez le projet en vidéo.
    Découvrez tous nos projets de robotique

    Quels métiers après des études en robotique mobile ?

    À la croisée de plusieurs disciplines (électronique, informatique, intelligence artificielle, automatique, mécanique…), l’ingénieur spécialisé en robotique peut s’orienter vers de nombreux métiers, à exercer dans des domaines très divers (agriculture, industrie, chirurgie, défense, assistance à la personne, loisirs…)
    • Roboticien

      Le rôle d’un roboticien est de concevoir des prototypes de robots, et de prévoir leur (bon) fonctionnement à tous les niveaux : conception mécanique, programmation, intelligence artificielle, mise au point, entretien et évolutions. À partir du cahier des charges du produit à réaliser, le roboticien définit précisément les spécifications techniques du robot et y répond, en s’entourant des compétences nécessaires en cas de besoin.

      Rester à l’écoute du secteur et des innovations, être doté de capacités créatives pour gérer les contraintes imposées, et répondre au mieux à la demande ou au besoin identifié, assurer la gestion d’un projet… : voilà quelques-unes des compétences et qualités demandées aux ingénieurs qui se dirigent vers le métier de roboticien.

    • Automaticien

      L’automaticien est, comme son nom l’indique, un professionnel des automatismes et de l’automatique. La première mission de l’automaticien est de définir et concevoir le fonctionnement d’une machine, en se basant notamment sur des outils d’analyse fonctionnelle. En lien avec les hydrauliciens, électriciens, mécaniciens et autres pneumaticiens, il est également chargé de déterminer les entrées (capteurs, boutons…) et les sorties (actionneurs, vérins, voyants, moteurs…) qui permettront le fonctionnement de l’automate.

      Sur la base de l’analyse fonctionnelle, l’automaticien se charge de réaliser le programme informatique et électronique qui y sera intégré, et de mettre en service l’automate. Au cours de la vie de ce dernier, dans une logique d’amélioration continue, c’est également l’automaticien qui sera chargé de résoudre les éventuels dysfonctionnements de la machine.

    • Responsable plate-forme robotique

      Une plate-forme robotique est un lieu où se concentrent les technologies et compétences dédiées à la robotique. Elles peuvent être privées ou publiques, mais ont toujours, en général une vocation de transfert de technologies, de recherche, et d’enseignement.

      Après une formation d’ingénieurs spécialisé en robotique, les étudiants souhaitant intégrer ce type de structure s’orientent en général vers la recherche, en complétant leur diplôme d’ingénieur par un doctorat spécialisé. Pourquoi pas à l’ISEN Lille ?

    Intéressé par la robotique,
    rejoignez-nous !

    Découvrez nos autres domaines de professionnalisation

    En 4e et 5e années, l’ISEN Lille offre à ses étudiants le choix entre 10 domaines de professionnalisation. Pour les découvrir, c’est par ici :

    Des questions ?
    Communication promotion
    Service
    Tél. : +33 (0)3 20 30 40 50
    Commission des titres d'ingénieur ISEN Lille