Le domaine
E-santé

Depuis les dix dernières années, les technologies de l'information et de la communication (TIC) sont largement appliquées au secteur de la santé, ce qui accélère la numérisation, la normalisation et l'intelligence des services de santé. Si vous vous intéressez à ces technologies numériques et émergentes dans le domaine de la santé, vous êtes au bon endroit.

En quoi consiste l'E-santé

L’E-santé (ou la santé numérique – Digital Health en anglais) désigne l’application des technologies de l’information et de la communication à l’ensemble des activités en rapport avec la santé humaine. Au sens large, cela concerne la prévention en santé publique, la télémédecine, le maintien à domicile des personnes âgées, le suivi des maladies chroniques à distance, les logiciels des professionnels de santé (les logiciels d’aide à la prescription, les dossiers médicaux électroniques, …), les applications mobiles de santé (la santé mobile ou la m-santé), la domotique, …

L’E-santé joue un rôle important dans le renforcement des systèmes de santé et de la santé publique, l'amélioration de l'équité dans l'accès aux services de santé, ainsi que la mise en œuvre de la couverture sanitaire universelle.
Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la santé est un état de complet de bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.
Selon la Haute autorité de santé (HAS), la télémédecine est une forme de pratique médicale à distance fondée sur l'utilisation des technologies de l'information et de la communication. Cinq catégories d'actes font partie de la télémédecine : la téléconsultation, la télé-expertise, la télésurveillance, la téléassistance et la régulation médicale.
Selon la Haute autorité de santé (HAS), la santé mobile (ou m-santé) regroupe les pratiques médicales et de santé publique supportées par des appareils mobiles, tels que les téléphones mobiles, les tablettes électroniques, les assistants numériques personnels (Personal digital assistant, PDA), les montres intelligentes pour les services de santé et autres appareils sans fil.

L'E-santé EN PLEIN ESSOR

Développée rapidement ces dernières années grâce à l'émergence d'un grand nombre de nouvelles technologies numériques dans les domaines du big data, de la génomique, de l'intelligence artificielle, …, l’E-santé est devenu aujourd’hui le principal domaine d'innovation et de développement dans le domaine de la médecine et des soins de santé lié notamment à la croissance et au vieillissement de la population.

Au niveau mondial, l’E-santé est en pleine accélération, avec une croissance estimée du marché entre 2019 et 2023 de l’ordre de 160 %, d’une valeur totale de 90 milliards de dollars en 2019 et évalué à 235 milliards de dollars en 2023. Même si les États-Unis et l'Asie sont les leaders de ce nouveau secteur, l'E-santé est également en forte hausse en Europe en témoignent les plus de 600 start-up actives.

En France, le marché de l’E-santé a été évalué à 2,7 milliards d’euros en 2014, tandis que cela a été estimé atteindre 4 milliards d’euros pour 2020, et que la valeur réelle devrait être plus importante en raison de la présence de la pandémie de Covid-19. Dans le plan d’investissement France 2030, le gouvernement a officiellement lancé la stratégie d’accélération « Santé numérique » et a prévu d’y investir 650 millions d’euros pour le développement, la validation et l’expérimentation des outils numériques pour la médecine 5P (personnalisée, préventive, prédictive, participative et des preuves). Avec le plan « Innovation santé 2030 » de plus de 7,5 milliards d’euros, l’ambition est de faire de la France l’une des premières nations innovantes en santé en Europe.

Au programme de la formation

Une formation pensée pour les étudiants issus du cycle numérique et biologie ou accessible en admission parallèle après un parcours équivalent, ce nouveau domaine multidisciplinaire vous permet de découvrir l’univers de l’e-santé (du niveau biologique au niveau médical), de mieux appréhender les données relatives à la santé, et de maîtriser des technologies numériques avancées dans ce nouveau secteur.

La domaine s’organise autour de 3 grands axes :
  • La Connaissance du monde de la santé humaine
  • Les sciences de l’ingénieur
  • Les systèmes d’information et technologies pour la santé

    Les compétences sont à acquérir dans le domaine :
  • Gérer les données du monde de la santé
  • Maîtriser les méthodes d’analyse numérique en biologie et santé
  • Développer et évaluer des solutions médicales, applications, logiciels
  • Gérer des projets dans le domaine de la santé

    Ces connaissances et compétences peuvent être utilisées dans les domaines du bien-être, de la recherche de la forme, du diagnostic, de l’éducation thérapeutique, de la communication, de la première urgence, de la téléassistance, de la gestion des traitements, de la collecte de données à distance...
  • Vers quels métiers ?

    L’ingénieur spécialisé en E-santé peut s’orienter vers de nombreux métiers dans le secteur de la santé.

    • Ingénieur « Data santé »
    • Ingénieur « Biostatistique »
    • Ingénieur « Développement d’applications » en E-santé
    • Chef de projet en E-santé
    • Conditions d'admission

      Le domaine E-santé étant une poursuite pour les étudiants du cycle numérique et biologie,  les candidats doivent avoir les bases de biologie et de numérique nécessaires pour postuler.

      Il peut-être possible d’intégrer en admission parallèle sous réserve d’être titulaire d’un diplôme de Licence (ou équivalent) dans le domaine des sciences numérique et des sciences du vivant.

    Votre contact
    Service
    Communication Promotion
    Commission des titres d'ingénieur ISEN Lille