ACOUSTIQUE

Optimisation de la chaîne de traitement du signal acoustique

Nous travaillons à l’optimisation de transducteurs acoustiques sous-marins (rendement, maximisation de la puissance, minimisation de l’impédance complexe, etc.).

Pour cela, il est nécessaire d’utiliser des logiciels de simulation performants comme ATILA et EQI (logiciels développés à l’ISEN Lille), puis de passer à une phase expérimentale. L’utilisation de nouveaux matériaux pour la réalisation des transducteurs est envisagée et nécessite de repenser le design des transducteurs. Actuellement, des travaux pour la modélisation des antennes d’émission et de réception pour le MIMO dans le domaine sous-marin sont en cours. Ces études portent sur l’amélioration du rapport signal à bruit et sur le gain d’antenne à énergie constante.

Communications sous-marines

L’équipe acoustique de Lille, actuellement constituée de 6 chercheurs permanents et de 4 doctorants, est partie prenante du groupe Acoustique de l’IEMN (UMR 8520 CNRS) et participe à de nombreux projets financés par des agences de recherche (ANR, DGA, etc…) ou par des entreprises (Thales…).
Les chercheurs et enseignants chercheurs en acoustique de l’ISEN-Lille développent des activités théoriques (modélisation par éléments finis ou équations intégrales) et expérimentales (mesures électriques et acoustiques, caractérisation de matériaux, utilisation du bassin d’essais acoustiques) pour la conception de transducteurs et de dispositifs acoustiques, couvrant des domaines variés tels que l’acoustique sous marine, l’imagerie médicale, la téléphonie mobile ainsi que l’audition.

Les activités se décomposent de la façon suivante :

  • Ingénierie du phonon et métamatériaux
  • Audition et environnement sonore
  • Acoustique du milieu marin

Pour mener à bien ces travaux, les chercheurs et enseignants chercheurs disposent en outre d’un logiciel éléments finis de modélisation de transducteurs, appelé ATILA, et d’un logiciel d’équations intégrales EQI, développés dans le laboratoire.

Les modèles développés décrivent la transduction électromécanique (piézoélectricité, piézomagnétisme, électrostriction), le couplage fluide-structure, le rayonnement acoustique et les structures périodiques. Aujourd’hui, le logiciel ATILA est implanté sur plus de 100 sites dans le monde.